Nos partenaires : Conférence de l’Académie du Centre, le mardi 21 janvier 2020

La prochaine conférence de l’Académie du Centre aura lieu le mardi 21 janvier 2020  à 18 h.15 et sera présentée par Olivier Geneste, spécialiste du patrimoine religieux:

« Du Berry à la Toscane : le parcours d’un grand maître du vitrail à la Renaissance : Guillaume de Marcillat »

 

Marcillat

Natif de La Châtre, Guillaume de Marcillat, est aujourd’hui mieux connu par plusieurs documents d’archives qui nous permettent de suivre sa carrière en Italie. Travaillant à Rome puis dans plusieurs villes de Toscane (Florence, Cortone), il se fixa à Arezzo en 1519 dont il décora les édifices religieux à la fois par des vitraux et des grands cycles de peintures.

Autant que son parcours hors du commun cette évocation de Guillaume de Marcillat s’attachera à déterminer quel fut le rôle de cet artiste dans le développement de l’art du vitrail à la Renaissance et plus généralement dans la diffusion de l’art qui prit naissance à Rome, inspiré par la figure emblématique de Raphaël.

 

Centre universitaire Balsan

 

Cette conférence aura  lieu à 18h 15, à la salle de conférences du Centre Universitaire, Site Balsan, 2 allée Jean Vaillé, à Châteauroux. Entrée sur réservation, et dans la limite des places disponibles

 

Réservation : consignes aux membres de l’Académie du Centre : Si vous avez réservé à la fin de la précédente séance, votre demande a bien été enregistrée. Si vous ne l’avez pas fait vous pouvez le faire jusqu’au 15 janvier compris soit par la messagerie internet de l’Académie du Centre: academieducentre@gmail.com , soit en téléphonant au 06 11 75 67 86 ou 02 54 27 87 30 (dans la limite des places disponibles). Si vous devez annuler votre réservation soyez aimable de nous en prévenir le plus tôt possible.

 

Logos (2)

 

Assemblée Générale, le Samedi 11 Janvier 2020, à 15 heures, à la Chapelle des Rédemptoristes.

Nous vous informons que l’Assemblée Générale de l’Association des Amis des Musées de Châteauroux aura lieu

le Samedi 11 Janvier 2020, à 15 heures, à la Chapelle des Rédemptoristes.

 

Rédemptoristes

 

Comme chaque année vos inscriptions seront renouvelées à l’entrée.

Le rapport moral et le rapport financier seront suivis de la présentation des projets d’activité pour 2020, en particulier le voyage annuel finalement prévu à Séville et Cordoue, ainsi que les sorties programmées pour l’année. Il n’y aura pas lieu à élection pour le Conseil d’administration cette année.

L’Assemblée se terminera comme de coutume par une animation musicale, consacrée cette année à l’accordéon,  instrument qui trouve aujourd’hui ses lettres de noblesse avec de grands instrumentistes. C’est le cas de Thomas CHEDAL, professeur d’accordéon au Conservatoire de musique de Châteauroux, qui nous fera l’honneur d’animer cet après-midi convivial.

Chedal Thomas

 

SUIVI DE LA MANIFESTATION : Pour visionner la présentation du rapport d’activité, du rapport financier et des projets 2020, cliquer sur le lien suivant: AG 2020 Amis des Musées

 

Logos (2)

 

Nos partenaires : Conférence de l’Académie du Centre, le mardi 17 décembre 2019

La prochaine conférence de l’Académie du Centre aura lieu le mardi 17 décembre 2019  à 18 h.15 et sera présentée par Marc du Pouget, directeur émérite des Archives départementales et du Patrimoine historique de l’Indre.

DUPOUGET

Elle sera consacrée a « De Lancosme en Brenne à Constantinople et à Rome: Les Savary, ambassadeurs sous Henri III et Henri IV »

Les Savary sont une des plus anciennes familles nobles des confins du Berry et de la Touraine, attestée à Lancosme près de Vendoeuvres en Brenne au XIIIe siècle. Deux cousins issus de ce lignage ont porté la présence française au Levant sous Henri III et Henri IV.

L’un était originaire de Lancosme, à Vendoeuvres, en Brenne, l’autre était d’une branche cadette fixée en Nivernais.

Ainsi peut-on suivre l’ambassade malheureuse de Jacques Savary de Lancosme jusqu’aux cachots de Constantinople (1585-1592) et les succès de son neveu François Savary de Brèves auprès du « Grand Turc », son périple de retour en France par le Liban, la Palestine, l’Egypte, la Tunisie et Alger, sa nouvelle ambassade à Rome, puis son installation définitive à la Cour du roi de France (1593-1628). Son habileté aura permis à la France d’exercer une influence en Orient qui durera jusqu’à nos jours.

 

 

Centre universitaire Balsan

 

Cette conférence aura  lieu à 18h 15, à la salle de conférences du Centre Universitaire, Site Balsan, 2 allée Jean Vaillé, à Châteauroux.

 

Pour les membres de l’Académie du Centre, entrée sur réservation (auprès de academieducentre@gmail.com , ou au 06 11 75 67 86 ), jusqu’au 10 décembre ; pour les non inscrits , entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Vernissage de l’exposition « Collections Renaissance », le mercredi 4 décembre 2019 au Musée Bertrand

 

Gil Avérous, Maire de Châteauroux et Président de Châteauroux Métropole, Jean-François Mémin, Maire-adjoint délégué à la Culture et au Patrimoine, et le Conseil municipal, ont le plaisir de convier les Amis des Musées de Châteauroux, le mercredi 4 décembre 2019 à 18h, au Musée Bertrand, au vernissage de l’exposition  » Collections Renaissance « .

Cette inauguration sera suivie d’une lecture en musique autour de la Renaissance, à 19h, avec les élèves de la classe de guitare d’Etienne Candela et de la classe d’Art dramatique d’Anne Trémolières du Conservatoire de Châteauroux.

 

Renisanc Muséée 2 (2)

L’exposition se prolongera jusqu’au 17 mai 2020.

 

Logos (2)

 

 

 

 

Un nouveau livre de Pierre Remérand sur Boissard de Boisdenier

 

Pierre Remerand

 

Notre ami Pierre Remérand vient de publier, chez Lancosme éditeur, son nouveau livre consacré à « Fernand Boissard de Boisdenier (1813-1866), un romantique du bon temps« .

 

Boissard de Boisdenier (2)

 

« C’était un garçon des mieux doués que Boissard ; il avait l’intelligence la plus ouverte ; il comprenait la peinture, la poésie et la musique également bien ; mais, chez lui, peut-être le dilettante nuisait à l’artiste ; l’admiration lui prenait trop de temps, il s’épuisait en enthousiasmes ; nul doute que, si la nécessité l’eût contraint de sa main de fer, il n’eût été un peintre excellent. Le succès qu’obtint au Salon son Épisode de la retraite de Russie en est le sûr garant » (Théophile Gautier, préface des Fleurs du mal de Baudelaire, 1868).

Fils d’un pharmacien de Châteauroux (Indre), Fernand Boissard, qui prendra en1855 le nom de Boissard de Boisdenier, du nom d’une propriété familiale près de Tours, est un brillant acteur de la vie culturelle de la capitale dans les années effervescentes du romantisme, entre 1830 et 1850. Il fait du superbe appartement qu’il loue dans l’hôtel Pimodan (Lauzun), au 17 quai d’Anjou dans la tranquille ile Saint-Louis, un haut-lieu de la sociabilité artistique et littéraire de son temps. Le «bon» Boissard compte parmi ses familiers Théophile Gautier, Baudelaire, Nerval, Delacroix, Daumier et Balzac pour ne citer que quelques noms célèbres. Ils sont conviés chaque mois, avec d’autres invités, au diner du vendredi et au concert du dimanche. Dans une ambiance tour à tour studieuse et joyeuse, on parle « art, littérature et amour », on dit des poèmes, on commente les nouveautés du Salon des Beaux-Arts, on écoute de la musique, celle de Beethoven et de Berlioz. Boissard, bon violoniste, est passionné de musique. En petite compagnie, on consomme du haschich. Les jolies femmes se succèdent dans sa vie d’esthète fortuné, il en fera ses modèles…

La présente biographie fait le point sur nos connaissances encore fragmentaires sur sa vie et son œuvre. Une quinzaine de peintures nous sont connues à ce jour. Ses articles publiés dans des périodiques de son temps sont méconnus. Nous en reproduisons une douzaine sur le thème des arts.

 

Vous trouverez ci-dessous le bulletin de souscription de cet ouvrage:

Souscription Boissard

Un nouveau livre à paraitre : Bernard Gagnepain, sur Bernard Naudin.

Bernard Gagnepain (2)

Bernard Gagnepain va publier, aux Editions de La Bouinotte, « Un maitre du livre, Bernard Naudin« . Cet ouvrage de 325 pages, avec plus de 200 illustrations, paraitra au printemps 2020.

Gagnepain Naudin

Il peut être souscrit auprès des éditions de La Bouinotte, au prix de 29 euros, en se rapportant au bulletin ci-dessous:  Gagnepain bulletin souscription Naudin

L’œuvre des architectes Dauvergne, vendredi 22 novembre 2019

Notre amie Marie-Laurence Fruchon, et l’association Léocade vous invitent le vendredi 22 novembre, à 19h 30 à l’Hôtel Colbert Best-Western (rue Alfred Dauvergne, 36000 Châteauroux), à une conférence-concert qui présentera l’œuvre considérable des architectes Dauvergne.

Cette conférence déCONCERTante sera présentée par Olivier Prisset, historien de l’art, accompagné d’animations musicales par Jacqueline Bensimhon, pianiste, et Henri Pauliat, artiste lyrique.

 

Dauvergne (2)

 

Alfred Dauvergne (1824-1885) et ses fils Henry (1848-1917) et Louis (1852-1937) ont marqué le paysage architectural de l’Indre à travers quelques 700 chantiers. Depuis le Palais de justice de Châteauroux en 1851 jusqu’à l’église paroissiale du Pêchereau en 1915, ces architectes auront pratiqué tous les styles architecturaux de leur temps, accompagnant ainsi les idées promues par Victor Hugo, Prosper Mérimée et Eugène Viollet-le-Duc.

Afin de mieux ressentir l’effervescence culturelles de la seconde moitié du 19ème siècle, le récit de leurs carrières sera entremêlé de morceaux musicaux de Georges Bizet, Henri Duparc… ainsi que de Jacques Offenbach – dont nous fêtons le 200ème anniversaire cette année-, sans oublier un clin d’œil aux cabarets parisiens et à celui du Pierrot Noir de Châteauroux, fondé en 1897, où se produisit, entre autres, Maurice Rollinat.

 

Logos (2)

 

Conférence des Amis des Musées : Hélène Lebédel-Carbonnel, le jeudi 21 novembre 2019.

La prochaine conférence des Amis des Musées de Châteauroux aura lieu le jeudi 21 novembre 2019, à 18H30, à la Chapelle des Rédemptoristes (rue Paul-Louis Courier, Châteauroux).

Elle  sera présentée par Hélène Lebédel-Carbonnel , Conservateur Régional des Monuments Historiques adjoint.

Lebedel Helène

La conférence portera sur le thème:  « Etude et restauration de deux chefs d’œuvre inédits de Bernard Joseph Wampe : Le mariage de la Vierge (1736) et Le repos pendant la fuite d’Égypte (1737). « 

 

Wampe 1

Ces deux tableaux de Bernard Joseph Wampe (1689-1744) ont été offerts par la famille du Général Bertrand, et sont conservés en l’Eglise Saint André de Châteauroux depuis sa construction. Ils ont fait l’objet d’une restauration récente, avec l’appui de la municipalité de Châteauroux. Hélène Lebédel rapportera l’histoire de leur restauration et soulignera leur grand intérêt.

 

Entrée libre, à la Chapelle des Rédemptoristes. Un pot amical suivra cette conférence.

 

Logos (2)

 

Nos partenaires : Conférence de l’Académie du Centre, le mardi 19 novembre 2019 (et le jeudi 28 novembre)

La prochaine conférence de l’Académie du Centre aura lieu le mardi 19 novembre 2019  à 18 h.15  (ou à nouveau le jeudi 28 novembre à 18h.15, pour ceux qui n’auraient pu s’inscrire pour la première présentation).

Donny Jean François

Présentée par Jean François Donny, elle portera sur «L’exécution: la tuerie de Bommiers»

Bommiers le 21 juillet 1946 : six coups de feu claquent à la tombée de la nuit dans la ferme isolée des Ajoncs-Barrats. Trois jours plus tard, une voisine découvre les corps de Kléber Carteron, ouvrier agricole, de sa femme et de leurs deux gosses, ligotés au sol et exécutés d’une balle de mitraillette Sten en pleine tête. Le chien de la maison est lui aussi tué. L’enquête démarre, mais rapidement s’enlise, puis s’arrête malgré la reprise à zéro du dossier deux ans plus tard par un courageux inspecteur de police. Qu’ont fait les Carteron pour mériter un tel châtiment ? Tout converge vers une piste dite de la « Résistance », mais les langues à la sortie de la guerre sont nouées par la peur et les autorités mettent peu d’ardeur à faire éclater la vérité. Résultat : le quadruple assassinat de Bommiers est resté à ce jour impuni. Ayant eu accès aux sources policière et judiciaire et ayant recueilli les explications des derniers témoins de l’affaire, Jean-François Donny livre une enquête palpitante sur cette tuerie en la situant avec soin dans le décor de la France de l’après-guerre, exsangue économiquement et déchirée idéologiquement.

 

Execution

 

 

Centre universitaire Balsan

 

Ces  deux conférences auront  lieu à 18h 15, à la salle de conférences du Centre Universitaire, Site Balsan, 2 allée Jean Vaillé, à Châteauroux.

 

Pour les membres de l’Académie du Centre, entrée sur réservation (auprès de academieducentre@gmail.com , ou au 06 11 75 67 86 ) dix jours avant la conférence ; pour les non inscrits , entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

 

Logos (2)